Bio: Sami Tchak

Sami Tchak, pseudonyme de Sadamba TCHA-KOURA, écrivain, est né au Togo en 1960. Après une licence de philosophie dans son pays et trois ans d’enseignement dans un lycée, il s’installe en France en 1986 où il obtient un doctorat de sociologie soutenue en 1993 à La Sorbonne V. Il découvrit ensuite l’Amérique latine à partir de Cuba en 1996 et publia quelques romans dont les personnages et les lieux évoquent cette partie du monde : Hermina (2003, Gallimard), Le paradis des Chiots (2006, Mercure de France, prix Kourouma), Filles de Mexico (2008, Mercure de France). Al Capone le Malien, (2011, Mercure de France) se passe en revanche en Guinée, au Mali et surtout au Cameroun. En 2013, il a publié, aux éditions ODEM de Libreville (Gabon), L’ethnologue et le sage, (prix Ahmed Baba). Son dernier livre, La couleur de l’écrivain, mélange de réflexions, de nouvelles et de récits de voyage autour du thème de l’écriture, est sorti en 2014 aux éditions La Cheminante.

Outre d’autres romans, dont Place des Fêtes (Gallimard, 2001 et 2003), Femme infidèle (NEA, Lomé, 1988), il a publié des essais aux Éditions l’Harmattan : Formation d’une élite paysanne au Burkina Faso, 1995, La sexualité féminine en Afrique, 1999, La prostitution à Cuba, 1999, L’Afrique à l’épreuve du sida, 2000.

Sami Tchak

Sami Tchak